Qu’est-ce que le stress ?

Le regard de quelqu’un, préparer son mariage, dormir trop peu, la présence du chef dans son bureau, une remarque tranchante… Tous ces facteurs que vous connaissez bien vont générer une réaction de l’organisme que l’on nomme stress.

Le terme est déjà tout un programme puisqu’il désigne à la fois :

  • l’agent responsable
  • la réaction à cet agent
  • et l’état dans lequel se trouve celui qui réagit

Définition du stress

Stress : Ce mot désigne la réaction de l’organisme, faible ou violente, à toute requête qui lui est adressée. Il s’agit d’une réaction d’adaptation de l’organisme pour maintenir l’équilibre de l’état intérieur.

Origine du mot stress

Ce mot vient du latin, stringere , qui signifie « serré ». La recherche étymologique nous indique bien notre ressenti lorsque le stress nous étreint. La gorge et l’estomac se resserrent, la trachée artère se rétrécie et un sentiment d’oppression se fait ressentir sur notre être.

Au 19ème siècle, le stress anglais avait plutôt le sens d’épreuve. On parlait alors de “distress” qui veut dire détresse, péril, difficulté…

Au début du 20ème siècle, il exprime l’idée de pression et même d’agression, proche du sens actuel. Il est à noter que, d’origine anglaise, le mot “stress” ne fut francisé qu’en 1946.

Par ailleurs, le mot “stress” est un terme emprunté à la physique. Ce terme désigne la contrainte exercée sur un matériau. Normalement, un matériau est capable de résister à toute une série de contraintes modérées. Mais, si la contrainte est excessive ou si le matériau est fatigué, il y a risque de déformation, voire de rupture. C’est dans ce cas que l’on parle de stress.

En biologie, l’usage du terme de “stress” date du début du XXème siècle. Il a été introduit pour la première fois dans les années 30, par Hans Selye (1907-1982), médecin-endocrinologue autrichien, à l’origine du concept du Syndrome Général d’Adaptation qui décrit les trois réactions successives de l’organisme face à une situation stressante : Phase d’alerte – Phase de résistance – Phase d’épuisement.

Ateliers de relaxation et de sophrologie à Bourges et Baugy

Top